Un peu d'histoire

L'église Saint-Jacques des Etats-Unis

L'église et les bâtiments paroissiaux ont été construits sur des terrains cédés gratuitement par la famille Brossette-Heckel en souvenir de leur fils Jacques. Vers 1935, divers projets avaient été établis mais le projet définitif fut dressé par l'architecte Bourdon en 1936.

Un premier centre paroissial avait été créé en 1935 et les offices étaient célébrés à la Chapelle de l'École d'Apprentissage du Bachut (École La Mache) qui fut le siège provisoire de la paroisse. La première pierre de la future église fut posée le 21 juin 1936 par le Cardinal Maurin en présence d'une poignée de fidèles. Il y eut quelques incidents en cette période d'agitation sociale - en particulier, la voiture du Cardinal Maurin fut quelque peu chahutée.

L'érection officielle de la paroisse St Jacques le Majeur fut promulguée par Monseigneur Gerlier (pas encore cardinal) qui venait de succéder au Cardinal Maurin, par ordonnance en date du 30 octobre 1936. La nouvelle paroisse s'appela très vite St Jacques des États-Unis. C'est ainsi qu'elle est appelée dans l'ordonnance de l'Archevêché. Par cette même ordonnance, était nommé curé Monsieur l'abbé de Galard-Terraube. Pour assurer le financement, celui-ci lança à travers la France l'opération "tuile et brique". Chacun pouvait souscrire pour autant de briques et de tuiles qu'il voulait et suivant ses possibilités.

L'ensemble des constructions comprenait une chapelle provisoire destinée à devenir la Salle de Spectacles, diverses salles pour catéchisme, patronage, cercle, logement des prêtres au 1er étage et un clocher de 24 mètres de hauteur.

Perpendiculairement à ces bâtiments situés le long de la Rue du Commandant Pégout, devait être construite, plus tard, l'église définitive. Ce projet ne devait jamais se réaliser et la portion de terrain sur lequel devait s'élever l'église définitive a été vendue à la Ville de Lyon qui y a fait édifier une M.J.T. (Maison des Jeunes Travailleurs). Il y avait aussi des cours assez vastes plantées d'arbres et de troènes pour la détente des jeunes venant aux réunions paroissiales et aussi des jeux de boules pour les anciens.

L'inauguration officielle eut lieu en 1937. Les cloches furent gravées avec les noms des enfants ayant fait leur 1ère communion en cette année de fondation de la paroisse. La Paroisse St Jacques des États-Unis faisait partie de l'Archiprêtré de Notre Dame St Louis.

En 1957, par ordonnance du Cardinal Gerlier en date du 27 septembre, les Archiprêtrés furent tous remodelés sur la rive gauche et St Jacques des États-Unis devint Archiprêtré avec 8 paroisses rattachées. L'Abbé Pichot, Curé, devint Archiprêtre. Les activités paroissiales organisées au début firent très florissantes. Il y avait: Patronage - Cercle des Hommes - Cercle Artistique - J.O.C. - J.E.C. - chaque année la kermesse.

Il y avait aussi et surtout la chorale des États-Unis sous la direction de Marius Buttard depuis 1945. Elle allait acquérir une grande renommée et devenir indépendante de la paroisse en 1949.

L'église provisoire devenue définitive, mesure 37,75m de longueur. Comme elle était destinée à devenir Salle de Spectacles, elle possède une tribune et le chœur est séparé de la nef par une demi-cloison qui était destiné à être le Manteau d'Arlequin de la future Salle de Théâtre, tout comme à l'église Ste Jeanne d'Arc.

Cette demi-cloison a été décorée par Louise Cottin, Prix de Rome, qui a peint la vie de St Jacques le Majeur.

Texte de Jean Moussa de Novembre 1974 dans la revue "Rive Gauche" de la société d'étude historique de Lyon rive gauche du Rhône